Carrière du blanc des Pâtys

Fév 17, 2022Les industries, Nouveau0 commentaires

« Li Pàti » sont en Provençe des pâturages communaux et collectifs. Les noms de « pasquiers et pacages » désignent de mauvaises terres, très morcelées, étroites mais régulières, distribuées aux pauvres sous l’Ancien Régime pour faire paître leurs bêtes. (Essai sur la toponymie de Malemort du Comtat)

Les biens nationaux ou communaux furent vendus après la Révolution, à partir de 1793, pour permettre aux collectivités locales de financer leurs projets.

Dans le quartier des « Pâtys » de Malemort on trouve les vestiges d’une petite exploitation : la carrière d’une pierre blanche, minerai appelé encore blanc de Meudon (du nom des carrières de craie de Meudon dans le Bassin Parisien) ou blanc d’Espagne. Ce minerai est constitué de particules de carbonate de calcium (CaCO3) qui est le composant principal du calcaire et de la craie mais également du marbre. Son usage est très ancien, il était notamment très répandu pendant la Renaissance.

 

Le gisement, d’origine tertiaire (oligocène), appartenait à Félix Gens Laugier né à Malemort du Comtat en 1827 et décédé en 1906.

Le minerai était creusé à la pioche dans une galerie, broyé, puis lavé.

En 2010 subsistait la rigole qui amenait l’eau de la source dans de petits bassins successifs où le produit subissait des lavages, des décantations, avant d’être récolté.

Le blanc de Meudon entre dans l’élaboration de recettes de peintures traditionnelles, la fabrication d’enduits, du mastic des menuisiers, et est surtout utilisé comme excellent produit d’entretien ménager écologique. Il nettoie et fait briller sans rayer vitres, inox, cuivre, laiton, argenterie, faïence, marbre, plastique, jusqu’à participer à la fabrication de feux d’artifices.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

MALEMORT DU COMTAT

PATRIMOINE COMMUNAL

Pour nous joindre

Météo

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez en contact avec nous pour obtenir les dernières nouvelles.