Les carrières de gypse

Fév 15, 2022Les industries0 commentaires

  En 1817, on compte dans le Vaucluse 3 carrières de gypse à Velleron, 4 à Pernes- les-Fontaines et à l’Isle-sur-la-Sorgue, 8 à Mormoiron, 10 à Malemort du Comtat.  Ces dix exploitations de gypse s’échelonnent le long de la route de Blauvac.

Le « gypseux » accumule contre la pierre de gypse du bois, il y met le feu, la flamme lèche la roche et une fois le brasier éteint, il gratte les parois plus ou moins calcinées pour recueillir une poudre de plâtre grossier qui sert de mortier et d’enduit pour les murs et les cloisons des fermes et autres constructions.

 

À Malemort, les exploitations étaient de petites affaires familiales qui seront vendues par la suite pour former deux principales usines : la GIP du nom des sociétaires Gap-Imbert-Peguet et les Plâtrières de Mr Faucillon. Elles sont exploitées en galeries. L’usine GIP sera achetée par Mr Bouillon, elle cessera son activité suite à la rencontre d’une grosse source. Pour les plâtrières de Mr Faucillon, en 1848, fours droits et broyeurs feront passer cette activité de l’artisanat empirique à une industrialisation simple et efficace qui va faire ses preuves pendant plus de 80 ans. L’usine de plâtre de la Société Vauclusienne des Plâtrières du Midi a été construite en 1920 sur le territoire de Mazan, alors que la carrière (gisement de gypse) est sur le territoire de Malemort.

 

La Société Vauclusienne des Plâtrières du Midi est rachetée en 1924 par les Plâtrières de Vaucluse (SAPV).  En 1958, commence l’exploitation de la carrière à ciel ouvert. Au fil du temps, l’exploitation sera amenée à changer plusieurs fois de propriétaire et de nom.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

MALEMORT DU COMTAT

PATRIMOINE COMMUNAL

Pour nous joindre

Météo

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez en contact avec nous pour obtenir les dernières nouvelles.